Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

tchat1 
       
 

.

Course à Pied
Lundi 18h00/20h00 (CEC)

Mercredi 18h00/20h00 (CEC)

Vendredi 18h00/20h00 (CEC)

 

MarcheNordique
Lundi 9h00/11h00

Samedi 9h30/11h30

   

Dates Lieux de Rendez-vous Horaires
     
     
     
     
     
     
     
     

"La Passion nous anime ... la Qualité nous unit !! "
   
16 septembre 2013 1 16 /09 /septembre /2013 17:34

Fin aout 2013, comme chaque année depuis 11 ans  Chamonix devient  la capitale mondiale du trail.

Avec :

- le Mont Blanc au centre de 3 Ultra trail  (+1 épreuve en équipe non chronométrée)

- 3 pays : France, Italie, Suisse

- une organisation impressionnante (2000 bénévoles…)

- les exploits des stars du trail : Dawa Sherpa (Népal), Kristy (USA), Kilian (ES), Lizzy (GB),… 

- 6000 amateurs venus des 5 continents (72 nationalités): Japonais, Américain, Australien, Chinois, Sud Américains...

L’effervescence atteint son apogée le vendredi soir  avec le départ de l’épreuve phare l’UTMB (168km, 9800MD+). Après des mois d’entraînements, un dossard obtenu difficilement (courses de références + tirage au sort)  l’émotion est très forte et visible dans les larmes de nombreux concurrents : ceux qui veulent simplement être finisher de cette aventure.

La musique Conquest of Paradise de Vangelis, le décompte final et nous voilà partis dans les rues de Chamonix encouragés par des centaines de spectateurs comme si nous étions tous des champions au même titre que les premiers : les compétiteurs qui sont déjà loin concentrés sur leur course…

 

Pourrait-on résumer la suite, par des kilomètres de sentiers, des montées, des descentes, marcher, courir, 11 cols à passer, 40 gels avalés, plus de 20 litres de liquide (eau, boisson énergétique, soupe, coca…), 2 nuits sans dormir, chaud, froid, fatigue, hallucinations… ?

Après les 2 premiers ravitos et un dernier coucou à notre assistance, la première nuit est là.  3 copains qui partagent  les premières difficultés, au milieu d’un immense serpent de petites lumières. Malheureusement le groupe ne survivra pas à la première nuit. Seul, mes pensées dérivent vers ces sommets mythiques de l’alpinisme.

 

Enfin le lever du jour, le soleil va nous réchauffer, je vais retrouver ma golden team à Courmayeur en Italie, 3/4h pour manger, se changer, refaire le sac à dos, partager les premières heures de course, et c’est déjà l’heure de repartir.

Le versant Italien du Mont Blanc est superbe avec la vue sur de  magnifiques Glaciers. Une traversée en balcon qui va me permettre de rattraper du temps sur mon objectif, avant de rejoindre la Suisse par le grand col ferré le point le plus haut de la course (2530m).

 

La Suisse avec ses chalets tout en bois, ses villages magnifiques, et ses enfants qui ont improvisés des ravitos simplement pour participer à la fête du trail.

La deuxième journée et le début de la nuit seront propices aux rencontres  avec d’autres concurrents isolés … avec qui l’on partage ses expériences : un polonais qui s’entraine dans les Carpates, un anglais qui n’a pas de collines pour faire du dénivelé, un norvégien (The blond of course), une américaine de 59 ans qui vient tenter sa chance pour la 3ieme fois (ce sera la bonne !)

 

Fin de la deuxième journée, je quitte Champex et son lac de montagne, pour attaquer ma dernière nuit, je laisse le petit cocon préparé par ma golden assistance :

- Laurence ma chérie

- Stéphanie ma photographe préférée

- Francky mon sparring partner

- Miguel mon Ultra partner

- Mes fifilles Gaëlle et Chloé

 

Devant moi, 45km et  3 cols (2000 m D+)  Je sais que je vais rentrer dans le dur, alors pour me pousser et me tirer encore pendant 12h je sors mes dernières cartouches : tous les SMS et messages envoyés tout au long du weekend par la famille, les amis, le coach et de tous les copains de la MPT, j’ai de quoi tenir toute la nuit alors aucun doute demain matin je retrouverai ma team sur la ligne d’arrivée à Chamonix.

 

Rester éveiller, limiter les hallucinations, ne pas fermer les yeux seront les objectifs des prochaines heures en attendant que le soleil se lève.

 

A la sortie du dernier ravito, Surprise ! Ou une nouvelle hallucination ?  Francky et Miguel sont là, ils se sont levés à 5h fait  900m de dénivelés positifs en courant pour m’accompagner sur les 7 derniers kilomètres.  

 

Entrée dans Chamonix, retour sur le bitume, les derniers kilomètres, mes filles qui me prennent par la main, la place du « triangle de l’amitié » et la ligne d’arrivée tant attendue depuis  39h39min, c’est géant, trop beau, trop fort, … snif snif

 

Un Ultra, ce n’est effectivement pas que 168 Km, 40 gels, un truc de grand malade… mais plutôt une petite aventure personnelle, pleine de rencontres et de partages avec des moments de joie, de doute, pleins de questions sans réponses, et de grandes émotions…

 

Pour moi c’est le dernier Ultra …. (jusqu’au prochain, ne le dites pas à Laurence) et pour vous ?

 

Trailman (Thierry Nordéra)

 

athlétistres

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Georges Fino - dans Trail
commenter cet article

commentaires