Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

tchat1 
       
 

.

Course à Pied
Lundi 18h00/20h00 (CEC)

Mercredi 18h00/20h00 (CEC)

Vendredi 18h00/20h00 (CEC)

 

MarcheNordique
Lundi 9h00/11h00

Samedi 9h30/11h30

   

Dates Lieux de Rendez-vous Horaires
     
     
     
     
     
     
     
     

"La Passion nous anime ... la Qualité nous unit !! "
   
17 juillet 2011 7 17 /07 /juillet /2011 08:00

Les animateurs de l"activité "course à pied" de la Maison Pour Tous vous proposent
un accompagnement collectif à la préparation
de la 15ème édition du Tour de l'Olivier du Dimanche 4 Septembre 2011.

En effet, que vous soyez coureurs, marcheurs, adeptes de la marche nordique ou tout simplement curieux de savoir si vous êtes capables de parcourir ces 10 kilomètres, une équipe compétente et motivée vous donne rendez-vous les
mercredis et vendredis du mois d'août à 18h sur l'esplanade Charles de Gaulle, face au jet d'eau de l'Étang de l'Olivier.

Laissez-vous tenter !
Au programme : des groupes de niveau, une ambiance chaleureuse, des conseils de remise en forme... Ces animations sont gratuites, n'oubliez pas un certificat médical ou une licence sportive (vous devrez signer une décharge en debut de session).

   athlétistres

Repost 0
Published by Georges Fino - dans Entrainement
commenter cet article
2 février 2011 3 02 /02 /février /2011 13:28

Certains d'entres vous vont courir cette année leur 1er Marathon...voici les 10 commandements qu'il faudra respecter pour réussir son objectif:

  

1er commandement: "LA question" tu te poseras

 "Pourquoi courir un marathon ? "

2ème commandement: Un plan d’entraînement tu respecteras

(Planifier et suivre un entraînement adapté spécifique à la distance, son niveau et son objectif.)

3ème commandement: le mental tu te muscleras

4ème commandement: Bien équipé tu seras

(Prendre soin de son équipement et le testé avant l'épreuve...)

5ème commandement: la blessure tu éviteras

(Hygiène de vie...préparation physique...étirements...)

6ème commandement:  Bien alimenté et hydraté tu seras

(Alimentation et hydratation "avant, pendant et après la course")

7ème commandement:Tes temps de passage tu respecteras

(Etre le plus régulier possible dans son allure...à l'entraînement et le jour de la course)

8ème commandement: A l'écoute de ton corps tu seras

(Positiver et ne jamais douter...)

9ème commandement: Du plaisir tu prendras

(Courir ...pour le plaisir de Courir !!)

10ème commandement:  A l'arrivée les bras tu lèveras

 

 

     athlétistres

Repost 0
Published by Georges Fino - dans Entrainement
commenter cet article
29 novembre 2010 1 29 /11 /novembre /2010 20:04

 

Merci à François Belmonte

pour toutes les données du

Footing/Endurance du lundi 29/11

 

Altitude

Footing 29-11-2010, 51mn08.

Vitesse

Footing_29-11-2010-_51mn08.png

Parcours

Footing_29-11-2010.51mn08-.png

 

   athlétistres

Repost 0
Published by Georges Fino - dans Entrainement
commenter cet article
9 janvier 2009 5 09 /01 /janvier /2009 12:51
 

Les entraîneurs ont testé pour vous ...

Terrain impraticable !!

Les séances d'entraînement de mercredi après-midi, de jeudi, et de vendredi soir sont malheureusement annulées
.


Repost 0
Published by Georges Fino - dans Entrainement
commenter cet article
13 mars 2008 4 13 /03 /mars /2008 20:00
L'intérêt d'améliorer sa VMA est ... de pouvoir courir plus vite en améliorant sa vitesse de base. Elle se travaille sous forme de fractionné court,  moyen et long  à des pourcentages élevés, de fartlek qui alterne phases lentes et phases rapides, de travail en côtes qui en outre permet un renforcement musculaire naturel.
Mais comment réussir sa séance VMA ?

  1)   laisser 48h de repos (complet ou léger footing) avant de réaliser à nouveau une séance dure. C'est une période incompressible. Ne pas avoir réalisé également de séance dure la veille ou l’avant veille.
  2)   apport glucidique important la veille, le lendemain de l'effort...et tout le temps (comme dirait notre Diététicien !!)
  3)   être disponible psychologiquement (ne pas hésiter à différer la séance si l'on est vraiment pas prêt). 
  4)   échauffement minimum de 30 minutes avec fondamentaux, étirements, lignes droites et accélérations. 
  5)   bien respecter ses allures de course (surtout si on court en groupe).
  6)   bien respecter les temps de récupération (ne pas prendre des temps trop longs ou trop courts).
  7)   bien respecter ses allures de retour au calme. Faire suivre d’étirements.
  8)   boire également après l'échauffement, lors des pauses et avant d'entamer le retour au calme. 
  9)   ne pas hésiter à réduire la séance si les conditions l'exigent ( fatigue trop importante survenant en cours de séance, conditions atmosphériques trop difficiles, etc ... ).
10)   noter sur un cahier les chronos, les temps de récupérations et les sensations du jour.

      

Repost 0
Published by Georges Fino - dans Entrainement
commenter cet article
10 avril 2007 2 10 /04 /avril /2007 21:18

Avec le travail de côtes pas de "guerre" possible entre les différentes familles de l'athlétisme !!

Car l'entraînement en côte est utile pour la plupart des spécialités, et aucune n'échappera aux douleurs bien caractéristiques de fin de séance. Les côtes font partie des procédés de course contre-résistance.

Pour les sprinters
Le travail en côte pour un sprinter est similaire à la phase de mise en action. Le fait de se retrouver incliné dans la pente oblige l'athlète à pousser plus fortement sur ses appuis. Il va travailler son engagé de genou comme lors d'une sortie de starting block. 
Pour  les coureurs de 400 m
Le travail en côte aura un double intérêt musculaire et physiologique. L'effort dans la pente amène des contraintes musculaires importantes sur les quadriceps. Au fil des répétitions ce travail va développer le secteur lactique.
Techniquement, le travail devra s'effectuer avec une extension complète du genou, cette contrainte va renforcer le rôle des ischios-jambiers et des muscles fessiers.
La course en côte peut donner des sensations similaires à celles ressenties en fin d'un 400m.
Pour le demi-fond court
L'objectif est de réaliser le travail en côte au rythme de course. Cet exercice s'effectue avec une contrainte musculaire importante qui ressemble aux derniers mètres d'une course de 800m. C'est un travail dans la fatigue musculaire.
Pour le demi-fond long et le cross
Le travail en côte peut aussi être inclus dans un circuit de VMA, d'un footing ou d'un fartlek. Ces côtes vont amener une contrainte lactique qui va perturber l'économie de course qui a été mise en place. Courir dans les pentes constitue une forme d'entraînement riche et variée, assez peu traumatisante sur le plan articulaire, intéressante pour sentir et améliorer son geste, sollicitante sur le plan musculaire et cardio respiratoire. 

Repost 0
Published by Georges Fino - dans Entrainement
commenter cet article
13 mars 2007 2 13 /03 /mars /2007 22:14

Vos performances plafonnent, puis chutent. Vous avez la sensation d'être en épuisement perpétuel, vous vous forcez pour aller à l'entraînement. Le " Burn-Out " sportif vous guette. Et si vous étiez surentraîné?

Le surentraînement est une altération de vos capacités de performance consécutive à un excès ou à une mauvaise répartition des charges de travail dans un programme d'entraînement.

Les symptômes les plus courants du surentraînement

Outre la chute de vos performances, vous pourrez observer : 
- une augmentation du pouls au repos
- une récupération moins rapide après l'effort, le poul ne redescend plus aussi vite
- une perte de poids
- une chute de l'appetit
- des petites blessures ou petites infections (bouton de fièvre...)
- un trouble du sommeil, avec parfois des sueurs nocturnes
- une fatiguabilité, irritabilité ou un moral instable
- une diminution de l'envie de s'entraîner

Les raisons du surentraînement

- augmentation trop rapide de la quantité ou de l'intensité  de travail
- entraînement trop difficile
- accumulation trop importante de compétitions sans période de récupération
- pas de prise en compte de la vie professionnelle ou familiale dans l'élaboration de votre entraînement

Que faire en cas de surentraînement ?

Le mot d'ordre sera:  la récupération. Dès les premiers signes, il faudra réadapter votre entraînement, réduire votre charge de travail. Consultez votre médecin qui vous prescrira un bilan sanguin afin d'écarter une possible anémie. Deux semaines de repos relatif vous seront necessaires si les effets du surentraînement sont restés au niveau de votre système nerveux sympatique. En cas de surentraînement plus important avec altération de votre système nerveux parasympatique, six semaines seront utiles pour "remonter la pente".
Optimisez votre récupération par des séances de massage et de relaxation.

Repost 0
Published by Georges Fino - dans Entrainement
commenter cet article
28 février 2006 2 28 /02 /février /2006 10:27

Pour se connaitre, fixer ses objectifs de chrono et réaliser des performances en fond et demi-fond, il est d'abord nécessaire de passer une série de tests d'effort afin de cerner au mieux son niveau, ses capacités.
A défaut de ne pouvoir réaliser ce genre de tests en laboratoire ou en hôpital, il en existe plusieurs directement applicables sur le terrain, voire à la maison pour certains:

- Le Test de Ruffier-Dickson: très facilement réalisable chez soi et simple de protocole, ce test est le test destiné aux novices ou débutants qui veulent se connaitre.
Pour le réaliser, cliquez-là:
Test de Ruffier-Dickson

- Le Test de Chanon ou Cat-test: Il permet de connaitre sa VO2max et sa VMA avec une précision relative mais donne de bonnes bases pour ses séances d'entraînement. Il s'effectue sur une piste d'athlétisme.
Toutes les précisions sur ce test en cliquant:
Test de Chanon

- Le Test de Cooper: Il doit être réalisé par des athlètes entrainés et adultes. Il détermine la VO2max et la VMA du coureur avec une précision encore très relative. Il est aussi réalisé sur une piste d'athlétisme.
Pour ce test et tous les renseignements le concernant, cliquez Test de Cooper

=> Puis établir son plan d'entraînement
Une fois ces tests réalisés, ses paramètres personnels (VO2max, VMA) déterminés et ses objectifs fixés, il est nécessaire d'établir un plan d'entraînement en fonction des distances de compétition (10 km, semi-marathon, marathon).
Téléchargez un plan d'entraînement très complet qui vous donnera vos séances, vos chronos et distances à réaliser à l'entraînement jour après jour en cliquant
Plan d'entraînement complet et calculé (format Excel)

Ces tests et plans d'entraînement ont été informatisés par Marc Toury (http://marc.toury.free.fr/)

Repost 0
Published by Bernardi Damien - dans Entrainement
commenter cet article
25 janvier 2006 3 25 /01 /janvier /2006 23:12

Pourquoi faut-il s'échauffer ?
L'augmentation de la température corporelle à 39°C entraîne une augmentation de l'élasticité des tendons, de la souplesse musculaire, du débit d'oxygène sanguin et de l'activité enzymatique responsable de la production d'énergie. L'échauffement permet d'apporter un maximum d'oxygène, de protéger les articulations et de préparer à réaliser les meilleurs gestes techniques.

En quoi consiste un bon échauffement ?
Il faut tout d'abord choisir la bonne intensité d'effort. Ni trop vite, pour ne pas s'épuiser avant l'entraînement ou compétition, ni trop lent, pour que l'activation des différents systèmes puisse se faire. En général, l'échauffement se fait à 60% de la VMA. Il est progressif, et varie de 10mn à 30mn en fonction de l'état de forme. A la fin de l'échauffement, une phase de remise au calme est nécessaire: durant celle-ci, veiller à ne pas laisser échapper la chaleur produite.

Construire son propre échauffement
La 1° phase de l'échauffement consiste en une mise en action du système cardio-vasculaire. Un footing de 10mn à 30mn permet d'activer les différents groupes musculaires. La circulation sanguine est accélérée, et permet ainsi un apport d'oxygène aux muscles en action. La 2° phase a pour objectif de mettre en condition les différents groupes musculaires. Dans un 1° temps, réaliser des étirements acitfs, puis un travail musculaire dynamique grâce à des exercices de course (gammes: montées de genoux…). Pour finir l'échauffement, réaliser une série d'accélérations (sur environ 100m), qui vous permettent de vérifier que tout est au point. Bien se couvrir ensuite afin de garder les muscles chauds, avant le début de l'exercice.

L'échauffement tient une place importante dans la réussite de l'entraînement et de la compétition. Il a pour fonction première d'élever la température corporelle afin d'obtenir un rendement maximal des muscles et tendons. Ne pas le négliger, il évite la blessure et optimisera les résultats.

 

Repost 0
Published by Georges Fino - dans Entrainement
commenter cet article
1 novembre 2005 2 01 /11 /novembre /2005 23:00

Le jeudi 3 novembre à 18h, c'est la reprise des entraînements pour les athlètes benjamins et minimes. La saison hivernale commence avec 2 points d'ordre:
- Préparation aux cross
- Acquisition des techniques de bases en vue des championnats et tours de pointes

Le calendrier des cross pour les jeunes athlètes est le suivant:
   => Départementaux pour toutes les catégories le dimanche 4 décembre à Bouc Bel Air au centre sportif Décathlon
   => Régionaux de cross pour les benjamins et minimes le dimanche 29 janvier à Cavaillon
   => Championnats interrégionaux uniquement pour les minimes le dimanche 12 février encore à Cavaillon

En ce qui concerne les entraînements des benjamins-minimes, voilà le contenu des séances à venir:
- Jeudi 3 novembre: préparation physique générale, éducatifs haies, rappel technique de hauteur, lancer de marteau et disque
- Mardi 8 novembre: Sortie footing, préparation physique spécifique au demi-fond, éducatifs haies, lancer de disque
- Jeudi 10 novembre: Sortie footing, préparation physique spécifique au demi-fond, technique de haies, lancer de marteau
- Mardi 15 novembre: Séance VMA, lancer de javelot
- Jeudi 17 novembre: Sortie footing longue, préparation physique générale, technique de haies.
Le reste des séances sera donné ultérieurement.

Repost 0
Published by Bernardi Damien - dans Entrainement
commenter cet article